Actualités

Vidéos : Boutiques saccagées, jets de projectiles… La défaite du PSG entraîne le chaos dans Paris


Dans la nuit du dimanche au lundi 24 août, les forces de l'ordre ont interpellé 148 personnes dans la capitale française. De nombreuses arrestations qui ont eu lieu dans le cadre de « dégradations, violences ou jets de projectiles » suite à la défaite du PSG, a fait savoir la Préfecture de police.

Ce dimanche 23 août 2020 dans la soirée, d’importantes tensions ont éclaté dans la capitale suite à la défaite du Paris Saint-Germain lors de la finale de la Ligue des champions.

Particulièrement mécontents, de nombreux supporters ont entrepris de saccager des boutiques et mettre le feu à des voitures, notamment aux alentours des Champs Elysées et du Parc des Princes, à Paris.

À lire aussi : Échauffourées à Seine-Saint-Denis lors d’un match de football sauvage opposant deux quartiers

Le PSG s’incline 1 à 0 face au Bayern de Munich : les supporters saccagent tout

Pour leur première participation à la finale de la Ligue des champions, le PSG s’est incliné 1 à 0 face au Bayern de Munich, lors d’un match qui avait lieu à Lisbonne. Un score qui a déclenché la colère de nombreux supporters, réunis aux abords du parc des Princes et dans les rues de la capitale.

Sur les Champs-Elysées, des saccages et des vols dans des enseignes de luxe ont eu lieu. Des échauffourées qui ont duré plusieurs heures et durant lesquelles des groupes de jeunes ont attaqué les forces de l’ordre.

Ces individus, particulièrement mobiles, ont entrepris de projeter sur les policiers des bouteilles en verre ou des tirs de mortiers de feu d’artifice, rapporte l’AFP.

Les forces de l’ordre ont alors répliqué avec des lanceurs de balles de défense (LBD) ou bien en tirant des gaz lacrymogène sur les fauteurs de troubles.

Ce dimanche soir, le ministère de l’Intérieur a déploré des « débordements inadmissibles » avant d’adresser ses remerciements aux policiers qui ont procédé aux interpellations de « petits groupes violents ».

Durant cette même soirée, « 404 verbalisations pour non port du masque sur secteur de port obligatoire » ont été réalisées. Un bar situé sur les Champs-Elysées a été évacué puis contraint de fermer, a fait savoir la préfecture.

Signaler une erreur