Actu

Vers un reconfinement régional ? « Une note confidentielle transmise à l’Elysée » selon le Canard Enchaîné

1 Partage

Le Canard Enchaîné révèle qu’une note confidentielle qui aurait été transmise à l’Élysée, fait état de « propositions tout à fait inquiétantes » sur un reconfinement régional, de plus en plus probable. Découvrez dans la vidéo en haut de page.

D’après une information révélée par Le Canard Enchaîné, une note portant sur un reconfinement local aurait fuité. Cette note confidentielle aurait été reçue par l’Élysée et l’exécutif se préparerait ainsi à cette éventualité. Depuis les annonces de fermetures des restaurants et des bars à Marseille, puis le passage de la capitale en alerte maximale, le gouvernement continue de lancer des mesures pour endiguer la propagation du virus. 

Un reconfinement local selon le Canard Enchaîné

Dans son édition du mercredi 7 octobre, le journal satirique fait état d’un reconfinement régional, départemental voire à l’échelle de certaines villes.  Une option qui ne serait plus envisagée « comme une virtualité ». L’Élysée n’exclut pas toutes propositions qui permettraient de lutter contre cette deuxième vague. Un couvre-feu pourrait entrer en jeu si l’on repassait en état d’urgence sanitaire. 

La crainte du COVID-19 toujours présente

La faute à un taux d’occupation de lits en réanimation qui passe presque la barre des 40% par rapport aux capacités régionales notamment en Ile-de-France. Le gouvernement de Jean Castex craindrait de mal maîtriser une nouvelle hausse de l’épidémie dans le pays. Après l’échec de la stratégie de dépistage à grande échelle et le laisser-aller de certains citoyens. Olivier Véran serait plus que préoccupé par la situation actuelle. Selon le Canard Enchaîné, le ministre de la Santé aurait même déclaré :

« ll faut arrêter à tout prix la contamination pour éviter de remplir les réas avec la Covid, car ce serait au détriment des autres maladies » 

Le Canard Enchaîné

Plusieurs pays ont déjà reconfiné leur population

Dans le monde, pour lutter contre le COVID-19, de nombreux États ont cédé à cette contrainte. En effet, l’Australie a provoqué un reconfinement à Melbourne pour plus de 5 millions de personnes. Autre pays concerné : Israël qui a reconfiné sa population le 18 septembre dernier pour trois semaines. Par ailleurs, en Europe, l’Espagne a été un des premiers pays a avoir envisagé cette solution dans le continent. Madrid, Leon et Palencia sont soumises à un confinement partiel depuis ce début du mois d’octobre. Cela signifie que les habitants de ces villes peuvent se déplacer librement mais uniquement pour des motifs impérieux (aller travailler, se rendre chez les médecins ou étudier). L’Italie a également prolongé son état d’urgence jusqu’au 15 octobre.

Plus tôt, c’était la Chine, d’où est partie cette épidémie fin 2019, qui a annoncé des reconfinements de manière locale, comme dans certains quartiers de la capitale Pékin par exemple. 


Signaler une erreur


Ailleurs sur le web