Actualités

Un homme emprisonné pour avoir eu des relations sexuelles avec sa femme qui est aussi sa fille


La jeune fille aurait-elle séduit son père ?

Il est inutile de dire que pour une personne normale, le fait seulement d’imaginer une relation incestueuse est dégoutant. Pourtant, le cas de Travis Fieldrove et sa fille soulignent que beaucoup de gens dépassent les bornes. Même en sachant que l’inceste est interdit par la loi dans plusieurs pays. Jugé devant un tribunal du Nebraska (États-Unis), ce père de famille a écopé d’une peine de deux d’emprisonnement.

À lire aussi : Le coup de gueule d'une maman créé le buzz: «Personne n'a de relations sexuelles tous les jours »

Une relation consentante entre père et fille

Âgé d’une quarantaine d’années, Travis a reconnu ses fautes devant la cour. Le plus impressionnant dans cette histoire, c’est qu’il n’a pas du tout forcé sa fille, elle est vraiment consentante. Ils se sont même mariés le 1er octobre dernier à Hasting, au Nebraska.

Tout a commencé il y a trois ans. Souhaitant retrouver son père, Samantha Kerschner a demandé à sa mère d’organiser une rencontre. Au début, leur relation était parfaitement saine avant de basculer. Néanmoins, lors de l’interrogatoire, ils n’ont pas précisé les circonstances et les raisons de ce changement.

La jeune fille aurait-elle pris l’initiative de séduire son père ? En effet, d’après son témoignage, elle a fait un pari avec sa demi-sœur.  Celle qui  « aurait des relations sexuelles avec son père en premier » sera la gagnante.

Travis Fieldrove souffrirait d’une lésion cérébrale

Lors du procès, l’avocat soulignait que son client a mal vécu cette relation incestueuse. Il regrette vraiment ce qui s’était passé entre lui et sa fille. Maître Loeffler a également attiré l’attention des jurés sur un point important. Ce comportement anormal serait le résultat d’une lésion cérébrale.

La cour lui a infligé une peine de deux ans d’emprisonnement. Mark Young, le juge de district, a aussi décidé qu’à sa sortie de prison, Travis sera surveillé de près pendant une période de 12 mois. Pour information, le condamné a déjà purgé une partie de sa peine, il est enfermé depuis 121 jours.

Selon un rapport publié en 2015, 4 millions de Français sont ou ont été victimes d’incestes. Merci de partager cet article pour dénoncer cette pratique.

Signaler une erreur