Actualités

Pénurie de sperme dans le Grand-Est : l’hôpital de Nancy lance un appel aux dons


L’hôpital de Nancy, rencontrent des difficultés à trouver des donneurs de sperme.

Grâce aux avancées technologiques et médicales, de nombreux couples infertiles peuvent désormais réaliser leur rêve d’avoir des enfants. À titre d’exemple, plus de 50 000 bébés sont venus au monde jusqu’à aujourd’hui grâce aux dons offerts par des bienfaiteurs à des couples stériles.

Cependant, certains centres spécialisés, comme celui de Nancy, rencontrent des difficultés à trouver des donneurs de sperme.

À lire aussi : Un couple sans emploi lance un appel aux dons pour pouvoir offrir des cadeaux de Noël à leurs 7 enfants

Le don : une sources d’espoir pour les couples infertiles

Les couples peinant à avoir des enfants gardent aujourd’hui l’espoir de fonder une famille grâce à la PMA (procréation médicalement assistée). Ce sont d’ailleurs plus de 3 000 ménages qui cherchent chaque année à devenir parents en rendant visite à des cliniques spécialisées à travers le monde. Malheureusement, les dons d’ovocytes et de spermatozoïdes semblent se faire rares, notamment pour les couples du Grand-Est qui font actuellement face à une pénurie de sperme.

Pour y remédier, le Centre d’Étude et de Conservation des Œufs et du Sperme (CECOS) de l’hôpital de Nancy a lancé un appel aux dons de spermatozoïdes.

Pour pouvoir donner leur sperme, les volontaires devront être des hommes de 18 à 45 ans en parfaite santé. Après un premier entretien avec un médecin, ils devront subir plusieurs examens et bilans de santé. Puis, leurs spermatozoïdes seront recueillis et analysés avant d’être congelés et offerts à des couples désireux de devenir parents.

Pour devenir donneurs, les hommes intéressés doivent contacter le CECOS de Nancy au 03 83 34 43 09, ou bien se rendre directement à la maternité du CHRU de Nancy, situé au 10 rue du Dr Heydenreich.

Le don de sperme et d’ovocytes est une source d’espoir pour tous les couples infertiles désireux d’avoir des enfants. Aussi, n’hésitez pas à partager ces informations au maximum pour inciter les gens autour de vous à faire des dons.

Signaler une erreur