Actualités

Parc Astérix : sa ceinture de sécurité se détache en plein manège


Son petit tour de manège au Parc Astérix a rapidement viré au cauchemar alors qu’il voulait s’offrir quelques sensations fortes. En effet, il a frôlé le pire et pour cause, sa ceinture de sécurité s’est détachée durant un circuit.

Chaque année, des millions de personnes, français et étrangers visitent les parcs d’attractions et fêtes foraines dans l’Hexagone. Bien entendu, ces clients s’attendent à une journée de divertissement mémorable. Il y a ceux et celles qui comptent juste profiter des trains et des châteaux gonflables et d’autres en quête de sensations fortes. Outre les maisons hantées et le saut à élastique, le grand huit et autres attractions de ce genre attirent aussi du monde.

Cependant, force est de souligner que le risque zéro n’existe pas, et ce, malgré le système de contrôle. A ce propos, certains ont toujours cette sensation qu’un incident pourrait survenir à leur tour. D’autres moins craintifs, se lancent sans trop penser aux dangers. On ne sait pas dans quelle catégorie ce jeune homme se trouve, mais de toute évidence, il a frôlé le pire au Parc Astérix.

En effet, sa ceinture a cédé en plein manège. Heureusement, aucun accident n’est à déplorer. Cependant, cet incident prouve qu’il y a parfois des failles dans la sécurité des installations pour les fêtes foraines ou parcs d’attractions.

Parc Astérix - sécurité - ceinture
Image d’illustration – ©depositphotos

À lire aussi : Une violente bagarre au Parc Astérix oppose des visiteurs aux employés (Vidéo)

Une ceinture de sécurité défaillante

Bien évidemment, il est difficile de savoir à l’avance si un dispositif d’attraction présente des risques ou non d’autant plus pour les visiteurs. Ce qui est sûr c’est que les failles dans la sécurité existent. Ce jeune homme l’a appris à ses dépens. En effet, sa ceinture a lâché en plein manège. Voilà un incident dont la victime aurait sans doute aimé se passer.

Sur les réseaux sociaux, le groupe de jeunes en quête de sensations fortes au Parc Astérix a partagé leur mésaventure. Selon les propos de la victime, c’est la ceinture de sécurité semblable à celle d’une voiture qui a littéralement cédé. En effet, il ne s’agit pas de l’attache en métal. En ce sens, il aurait pu faire un saut qui lui aurait coûté la vie.

Ils ont donc eu une grosse frayeur jusqu’à la fin du circuit. Fort heureusement, les amis de la victime ont eu le bon réflexe de le tenir pour éviter qu’il fasse trop de mouvements en plein manège. On peut ainsi en conclure que ce jeune homme a frôlé le scénario catastrophe. Quant aux responsables du Parc Astérix, ils n’ont pas encore réagi à cet incident.

Comment est assurée la sécurité des manèges ?

De toute évidence, c’est la question que se posent les Français suite à quelques incidents signalés dans des parcs d’attractions. Certains se souviennent de ce regretté père de famille de 40 ans qui a perdu la vie lors d’une fête foraine à Neuville-sur-Saône, près de Lyon. Pour rappel, il a été éjecté d’une nacelle qui s’est détachée, rapportent nos confrères de Dossier Familial.

Au Texas aux États-Unis, un autre père de famille a sauvé la vie de son fils en plein grand huit. En effet, il a réussi à le rattraper alors que le petit garçon glissait de son siège à cause d’une défaillance au niveau de sa ceinture de sécurité. Malheureusement, cette fillette de 6 ans n’a pas eu cette chance dans un parc d’attractions du Colorado. Elle a fait une chute de plus 30 mètres, rapporte CNews.

Sécurité parc d'attractions
Image d’illustration – ©depositphotos

Compte tenu de ces failles dans la sécurité des installations pour les fêtes foraines ou parcs d’attractions, quelle est la réglementation en France ? Depuis février 2008, une loi vient renforcer les dispositifs à ce sujet. Celle-ci précise :

« (…) les manèges, machines et installations pour fêtes foraines ou parcs d’attractions (…) sont soumis à un contrôle technique initial et périodique portant sur leur état de fonctionnement et sur leur aptitude à assurer la sécurité des personnes »

De son côté, Arnaud Bennet a expliqué : « On a des cycles de maintenance qui suivent un cahier des charges très précis ». A titre d’information, il est le président du Syndicat national des espaces de loisirs, d’attractions et culturels (SNELAC). Selon ses propos au micro de La Voix du Nord, les contrôles sont plus rigoureux pour le matériel non démontable.

Signaler une erreur