Actualités

Marseille : un jeune couple agresse violemment le contrôleur d’un TER (Vidéo)


L’agression a eu lieu le vendredi 10 juillet. Un passager du TER à l’arrêt dans la gare de l’Estaque a pu filmer la scène d’une rare violence !

On parle de :

À lire aussi : "Sale race ! On va te crever !" : un jeune homme de confession juive violemment agressé à Paris

Dans l’après-midi du vendredi dernier, la gare de l’Estaque (Marseille) a été le théâtre d’un heurt aussi brutal qu’inexpliqué.

Les faits se sont produits vers 14h30, alors que le contrôleur effectuait son travail dans la rame d’un TER à l’arrêt. L’agent était intervenu auprès d’un couple qui faisait du grabuge, pour tenter de les calmer. Une bonne intention qu’il va payer très cher…

Retournement de situation

Ainsi, lorsque le contrôleur rejoint par le conducteur, arrivent à hauteur des deux jeunes, ceux-ci se montrent tout de suite très agressifs.

Comme on peut le voir sur la vidéo tournée par un témoin oculaire, le jeune homme ouvre les hostilités en assénant des coups de poings aux agents. Sa copine arrive presque aussitôt et se met à leur donner des coups pieds. Diffusée quelques instants plus tard sur les réseaux sociaux, la scène surréaliste a suscité beaucoup d’émotion.

Plainte pour agression

L’attaché de presse de garde à la SNCF indiquera par la suite que le contrôleur a su garder son sang-froid. Ce qui était une bonne chose, car la situation aurait pu dégénérer.

En effet, la séquence laisse supposer que le couple était accompagné (l’homme en t-shirt bleu qui menace les travailleurs de la SNCF). C’est donc escortés par des agents de l’encadrement que le contrôleur et conducteur se sont rendus au commissariat pour porter plainte.

Le couple interpellé

La SNCF de souligner que les forces de l’ordre ont dès lors procédé à l’interpellation des auteurs de l’agression.

Par ailleurs, un mouvement de grève dénonçant la violence gratuite dans les transports a émergé, perturbant le trafic des TERSUD. L’émotion est d’autant plus vive Philippe Monguillot a été déclaré mort dans la soirée. Le chauffeur de bus ne s’est pas remis des blessures infligées une semaine plus tôt, lors d’une agression violente similaire, à Bayonne.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur