Actualités

Les médecins mettent en garde les femmes qui mettent des élastiques à cheveux autour de leur poignet


Si vos cheveux sont longs ou mi longs, vous avez probablement utilisé des élastiques au poignet comme un bracelet

La plupart des femmes ont souvent l’habitude de porter un ou plusieurs attaches-cheveux à leur poignet, surtout si elles ont de longs cheveux. C’est en effet pratique en cas de besoin et puis c’est assez esthétique quand il s’agit d’attache-cheveux à paillettes.

Pourtant, cette mauvaise habitude peut nous coûter cher ! Surtout quand on oublie l’attache-cheveux à notre poignet constamment serré. Audree Kopp, une jeune maman originaire du Kentucky, aux États-Unis en a fait les frais et a même failli y laisser sa vie !

Audree Kopp avait aussi l’habitude de mettre ses attaches-cheveux au poignet. Elle avait surtout un petit faible pour ceux à paillettes et ne s’en séparait presque jamais si bien que ces élastiques ont créé une petite cicatrice à son poignet. Mais un matin, la jeune femme se réveille avec une énorme bosse sur le poignet !

« Au début je n’y croyais pas », confit-elle au WLKY News. « Je pensais qu’il s’agissait d’une morsure d’araignée, ou autre chose, et non le fait de porter des attaches-cheveux au poignet ! »

Elle se rendit alors chez le médecin de famille qui lui prescrit seulement des antibiotiques. Mais les choses n’ont fait qu’empirer…

Quelques jours plus tard, la bosse s’est encore agrandie, devenant plus rouge et douloureuse… Aussi, Audree s’est rendu à l’hôpital pour se faire soigner. Les médecins vont devoir l’opérer !

« Ils ont dit que je devais me faire opérer, et Dieu merci, si je n’avais pas été soigné à temps, ça aurait pu s’aggraver et aboutir à une septicémie (infection du sang) », a déclaré Audree.

Le docteur qui a pris en charge Audree Kopp, Amit Gupta, explique que la petite cicatrice qui était quasi invisible a suffi pour permettre aux bactéries d’entrer dans le corps humain. Il a également été surpris que le premier médecin que la jeune femme a consulté n’ait rien fait !

« Elle avait un énorme abcès sur le dos du poignet, je devais donc y faire une incision pour évacuer le pus à l’intérieur et éviter que les bactéries infectent les couches plus profondes de la peau », explique le Dr Amit Gupta.

Les attaches-cheveux contiennent évidemment de nombreuses bactéries, surtout quand ils ne sont pas souvent lavés. Ces microbes peuvent alors infecter le poignet, comme dans le cas d’Audree, mais elles peuvent également atteindre tout l’organisme : le sang, les muscles, les ligaments, ou même les os…

« Une fois que ces bactéries réussissent à infecter la circulation sanguine, la personne peut tomber dans le coma » ajoute Audree « Pour moi, ça aurait pu être bien pire ».

Audree aurait pu mourir d’une septicémie, une infection grave du sang ! Alors, n’hésitez surtout pas à partager cette histoire pour avertir tout le monde des dangers de cette habitude d’apparence si inoffensive !

Signaler une erreur