Actualités

Le vapotage augmente les risques d’AVC et de maladie cardiaque jusqu’à 70%


De nouvelles recherches montrent que les cigarettes électroniques peuvent être extrêmement dangereuses pour votre santé.

Les risques liés au tabagisme sont connus depuis des décennies. Et dans le but de mettre fin à cette habitude, de nombreux fumeurs se sont tournés vers la cigarette électronique.

Et pourtant, selon une nouvelle étude, l’utilisation de cigarettes électroniques pourrait augmenter le risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou de maladie cardiaque !

À lire aussi : Avoir un mauvais caractère augmente le risque de faire une crise cardiaque, d'après une étude

Un danger pour la santé ?

Aux États-Unis, un adulte sur 20 fume des cigarettes électroniques. Et pourtant, selon les recherches de l’American Heart Association, l’inhalation de vapeurs pourrait augmenter les risques de souffrir d’une crise cardiaque de près de 60 % et d’avoir un AVC de 71 %. En effet, cette étude aurait découvert un lien entre l’utilisation de cigarettes électroniques et la formation de caillots sanguins dans le corps.

Portée sur 400 000 consommateurs d’e-cigarettes, l’étude indique que 66 795 des personnes interrogées étaient 71 % plus susceptibles de souffrir d’un AVC et avaient 59 % de plus de risques de subir une crise cardiaque. On a également constaté que ce groupe avait un risque de maladie cardiaque plus grand de 40 %.

Cependant, malgré le fait que 4,2 % des vapoteurs ayant participé à l’étude aient subi un AVC, il n’existait aucune preuve définitive indiquant que le vapotage était réellement à l’origine de ces problèmes…

Un problème préoccupant…

Selon Mail Online, le Dr Larry Goldstein, président du département de neurologie et codirecteur du Kentucky Neuroscience Institute, a déclaré qu’une « vague » de problèmes cardiaques pourrait voir le jour chez les jeunes consommateurs d’e-cigarettes. « C’est manifestement une source d’inquiétude », explique-t-il. « Une vague de maladies cardio-vasculaires risque de se manifester à l’avenir (…) pour les jeunes utilisateurs. Il s’agit des premières données réelles associant l’utilisation de la cigarette électronique à des événements cardiovasculaires graves. »

« Mais c’est une source de préoccupation, en particulier depuis que nous avons constaté une stabilisation (de la consommation d’e-cigarette) dans tout le pays et, dans de nombreux cas, une augmentation du risque de mortalité par AVC », ajoute ce spécialiste. « Il est difficile de savoir quelles en seront les conséquences. Mais cela ne semble pas être rassurant par rapport aux données disponibles. »

L’an dernier, une étude menée par Public Health en Angleterre a pourtant révélé que 44 % des fumeurs pensaient à tort que le vapotage était tout aussi nocif que le tabagisme. En fait, il serait 95 % moins nocif que le tabac !

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur