Actu

Jean-Pierre Pernaut pousse un coup de gueule contre le reconfinement : «Il y a quelque chose qui cloche dans cette histoire…»

108 Partages

Ce lundi 02 novembre, le présentateur s'étonne de tomber dans les bouchons sur l'autoroute. Un fait qu'il dénonce sur son compte Twitter en soulignant un reconfinement non respecté. Découvrez dans la vidéo en haut de page.

Les Français sont à nouveau confinés depuis le 30 octobre 2020. Un reconfinement qui « cloche » selon Jean-Pierre Pernaut. Ce lundi, le journaliste filme les files de voitures sur l’autoroute. D’après lui, les Français ne respecteraient pas les règles.

Les Français appliquent-ils vraiment le reconfinement ?

« J’ai entendu hier soir le Premier ministre parler de la situation grave à propos de l’évolution de l’épidémie. (…) La France est confinée depuis ce matin, nous sommes le lundi 2 novembre. Je suis l’autoroute A13 à une dizaine de kilomètres de Paris… Bouchons habituels… », dénonce-t-il tout en filmant depuis son véhicule.

« Je pense que les fleuristes sont fermés, les libraires sont fermés, les magasins de jouets sont fermés, mais le reste fonctionne. Alors si dans le métro c’est la même cohue que sur l’autoroute, je ne sais pas, il y a quelque chose qui cloche dans cette histoire »,

souligne le présentateur.

Jean-Pierre Pernaut conclut, l’air perplexe : « Voilà, jour 1 du confinement, après les vacances de la Toussaint, apparemment tout fonctionne, tout va fonctionner puisque tout le monde va bosser ».

La France est-elle vraiment à l’arrêt durant ce reconfinement ?

Ce second confinement est plus flexible que le premier. Il suscite l’interrogation de nombreux Français. « C’est un peu surprenant, parce que je n’ai pas l’impression qu’on soit tous vraiment confiné ; on est plutôt comme un dimanche », estime une piétonne interrogée par France Info à Rennes (Ille-et-Vilaine), ce vendredi 30 octobre.

Même sentiment à Strasbourg (Bas-Rhin), où les rues sont fréquentées. Pour les habitants, l’ouverture de certains commerces pose question. « Ça interpelle. On a l’impression qu’il y a une espèce d’autorisation à sortir pour aller fréquenter ces magasins », juge un passant.

Les internautes sont également nombreux à dénoncer un reconfinement « quasi inexistant ». Sur les réseaux sociaux, plusieurs d’entre eux partagent des photos et vidéos montrant une promiscuité peu rassurante.

Signaler une erreur

.

108 Partages

Ce contenu peut également vous intéresser :


Vous aimez cet article ? Recevez les meilleurs chaque jour. C'est gratuit.

 

ON Y EST PRESQUE... Il va juste falloir que l'on confirme votre adresse e-mail. Pour confirmer votre inscription, merci de cliquer sur le lien que l'on vient de vous envoyer par mail. (vérifiez votre dossier SPAM)

Quelque chose n’allait pas.

Fermer