Actualités

Fusillade dans un tram à Utrecht: «Il a sorti son fusil et a visé les personnes assises sur les sièges du tram»


🔴 Fusillade à Utrecht : Le bilan s'est alourdi

La jeune femme est un témoin oculaire de la fusillade qui a eu lieu à Utrecht vers 10h45 ce matin. « Il a tiré autour de lui, mais semblait viser les gens qui étaient assis dans le tram. Tout le monde est parti comme il pouvait, en attendant que le conducteur ouvre les portes. Deux personnes ont brisé la fenêtre à côté de moi et je me suis enfuie par là  », explique cette personne qui veut rester anonyme et qui a par la suite réussi à se mettre à l’abri.

Un autre témoin a déclaré à la chaîne publique néerlandaise NOS qu’il a vu une personne blessée sortir du tramway : « Elle avait du sang sur les mains et sur les vêtements, je l’ai donc amenée dans ma voiture pour l’aider. Elle était inconsciente lorsque la police est arrivée. » D’après un journaliste de l’Algemeen Dagblad, une femme a été touchée par une ou plusieurs balles à la poitrine, elle gisait devant la porte d’une banque. Deux personnes ont été réanimées dans la rue, une autre victime l’a été dans le tram même.

À lire aussi : La police recherche un cerf qui a volé le fusil d’un chasseur en République tchèque

Le tireur arrêté

Dans un tweet, les autorités ont rendu publique la photo d’un homme aux cheveux courts portant un blouson bleu, tirée d’une caméra de vidéosurveillance du tramway. « La police recherche Gokmen Tanis, 37 ans (né en Turquie) en lien avec l’incident de ce matin », a indiqué la police d’Utrecht sur Twitter, enjoignant au public de « ne pas l’approcher ».

Selon NOS, celui-ci a finalement été arrêté !

Le bilan

« Nous pouvons confirmer trois morts et neuf blessés, dont trois grièvement », déclarait dans l’après-midi le maire d’Utrecht, Jan van Zanen, dans une vidéo publiée sur Twitter. Un bilan qui est susceptible de s’alourdir. Il a ajouté que les autorités privilégiaient la piste terroriste.

Signaler une erreur