Actualités

Christine Kelly annonce un reconfinement : la journaliste accusée de lancer une rumeur


Le 17 octobre 2020, la journaliste Christine Kelly a publié un tweet inquiétant. Un message dans lequel elle évoque des mails annonçant un reconfinement le 26 octobre prochain. Ces fameux échanges existent-ils vraiment ? On fait le point.

Face aux chiffres inquiétants de l’épidémie de SARS-CoV-2 en France, Emmanuel Macron opte pour le confinement nocturne. Une mesure qui concerne Paris, l’Île-de-France et huit métropoles : Montpellier, Rouen, Toulouse et Saint-Etienne, Lille, Grenoble, Lyon, Aix-Marseille.

Pour l’instant, le chef de l’Etat semble donc préférer un couvre-feu à un second confinement. D’après Christine Kelly, cette décision serait de courte durée. La journaliste affirme sur Twitter qu’un reconfinement secret serait prévu. Il s’agirait cependant d’une fake news.

Christine Kelly a-t-elle relayé une fausse information ?

Samedi 17 octobre, la journaliste déclare sur Twitter détenir les preuves d’un second confinement :

« Pourquoi, afin de se préparer, des mails internes à des grandes entreprises annoncent un confinement au 26 octobre ? Préparation ? Le couvre-feu n’est-il qu’un prélude ? »

L’ex-membre du CSA affirme être en possession de mails inquiétants. Des messages échangés au sein de grandes entreprises. Mais qu’en est-il réellement ? D’après Libération, il s’agirait de captures d’écran WhatsApp. Nos confrères l’affirment : Christine Kelly n’a pas été en mesure de leur fournir les mails évoqués.

Après enquête, il s’avère que la journaliste se serait basée sur des publications virales de WhatsApp. Le gouvernement ne prévoirait donc aucun reconfinement fin octobre.

La population française « vulnérable à une reprise de l’épidémie »

Bien que le chef de l’Etat ait préféré imposer un couvre-feu, le reconfinement « doit rester dans les esprits et être anticipé par les pouvoirs publics », souligne un rapport de Jean Castex. Avant même la fin du premier confinement, l’exécutif avait ainsi établi un plan de reconfinement.

« En l’absence, à brève échéance, de vaccin ou de solution curative, la population française demeure vulnérable à une reprise de l’épidémie »,

prévient le Premier ministre.

Si un second confinement était finalement déclaré en France, il serait économiquement catastrophique. Le plan de reconfinement prévu par Jean Castex prévoit donc « des dispositifs d’accompagnements sociaux et économiques de la nature de ceux mis en place durant la période de confinement ». Ce plan entend également « mieux prévenir les risques psychosociaux du confinement qui sont aujourd’hui mieux connus ».

Signaler une erreur