Actualités

Le jeune garçon qui prétendait être un enfant porté disparu en 2011 est un imposteur de 23 ans


L'homme avait affirmé à la police qu’il avait échappé à ses ravisseurs et était Timmothy Pitzen

Un jeune homme s’est rendu hier à un commissariat de la ville de Newport, dans le Kentucky, se faisant passer pour Timmothy Pitzen, un enfant disparu il y a 8 ans dans le Wisconsin. La police a livré son verdict et il est dur pour la famille : la personne qui s’est présentée n’est pas Timmothy, qui est donc toujours dans la nature.

À lire aussi : Un chat porté disparu prend la pose derrière l’affiche annonçant sa disparition

Faux espoir.

L’homme qui prétendait être Timmothy Pitzen, disparu en 2011 à l’âge de six ans, était en réalité un imposteur. Ce sont finalement des tests ADN qui ont démenti ses propos, a annoncé la section du FBI de Louisville jeudi.

Il s’agirait en fait de Brian Michael Rini, un homme de 24 ans originaire de l’Ohio. Les motifs ayant poussé cette personne à mentir sur son identité ne sont pas encore connus, mais il serait connu pour avoir des problèmes mentaux.

Les proches du petit Timmothy, qui étaient prêts à lui ouvrir leurs bras, sont évidemment très touchés par cette annonce : « Nous sommes dévastés ! C’est comme revivre l’horrible journée de la disparition de Timmothy encore et encore. Le père de Timmothy est dévasté une fois de plus. »

L’enquête se poursuit

Pendant ce temps, les recherches pour retrouver Timmothy continuent. « Bien que nous soyons déçus, nous continuons notre enquête avec détermination », a déclaré le porte-parole de la police, Bill Rowley, depuis Aurora, la ville où résidait le garçon.

Depuis mercredi, la famille s’était rapprochée de Brian Rini, espérant avoir retrouvé le jeune Timmothy. Cette découverte avait remué des vieux souvenirs, raconte Kara Jacobs, la tante du jeune garçon. La grand-mère maternelle a exprimé le désarroi de la famille dans un échange avec des journalistes. « Ca a été horrible, nous avons alterné entre l’espoir et l’angoisse », a déclaré Alana Anderson.

2011

Pour rappel, Un matin de mai 2011, Amy Fry-Pitzen était venue chercher son fils Timmothy, alors âgé de six ans, à l’école sans informer le reste de la famille. Deux jours plus tard, elle avait été retrouvée morte dans un motel, les veines ouvertes. Le petit garçon n’était pas avec elle, mais un mot avait été laissé dans la chambre expliquant que Timmothy « était en sécurité avec des gens qui veillent sur lui ».

Signaler une erreur