Actualités

Emmanuel Macron violemment insulté.. le dérapage lors de sa visite en Algérie


En visite officielle en Algérie, Emmanuel Macron a vécu quelques péripéties. Le président de la République a notamment été violemment insulté.

Le chef de l’État français n’a visiblement pas chômé ces dernières semaines. Après trois jours en Algérie, Emmanuel Macron a atteint l’objectif fixé, celui de « refonder » la relation bilatérale entre les deux pays. Il a notamment reçu la promesse verbale que les livraisons de gaz à destination de l’Hexagone vont augmenter à hauteur de 50%. Voilà qui devrait ravir le gouvernement qui fait face à la flambée des prix. Toutefois, cette visite officielle du président de la République ne s’est pas passée sans encombre.

macron
©BFMTV

L’opposition parle même d’humiliation. Sur le plateau d’Europe 1, le porte-parole du Rassemblement national n’a d’ailleurs pas mâché ses mots. « En réalité, Emmanuel Macron est allé s’agenouiller encore une fois devant un pays qui ne reconnaît rien », balance Sébastien Chenu. Le choix de la langue française pour marquer « présidence française » sur le pupitre où le chef de l’État devait s’exprimer a en effet fait beaucoup réagir. Pour couronner le tout, le locataire de l’Élysée a fait l’objet d’insultes lors d’un bain de foule improvisé dans les rues d’Oran.

Macron humilié en Algérie ?
Macron humilié en Algérie ?

À lire aussi : TPMP : révolté, Fabrice Di Vizio insulte violemment Emmanuel Macron

Emmanuel Macron pris pour cible

A son arrivée en Algérie, le mari de Brigitte Macron a eu droit à un pupitre qui indiquait le nom de la République algérienne en arabe et en anglais. Le régime d’Alger n’aurait ainsi pas respecté la langue de Molière pour la visite officielle de l’ancien ministre de l’Économie. « On ne veut plus du français », peut-on lire sur Twitter. Ces détails suscitent bien entendu de nombreuses interrogations au sujet de cette relation bilatérale.

Malgré le pupitre « presidency of the republic », Emmanuel Macron n’en a laissé rien paraître. Bien au contraire, ce dernier a tenu à tendre la main à la jeunesse algérienne. Le 27 août dernier, il s’est notamment rendu à la boutique du label Disco Maghreb, un lieu incontournable de la musique raï. Puis, le président de la République est remonté dans son véhicule. Ce, avant de s’offrir un bain de foule improvisé dans les rues d’Oran.

Son initiative n’a cependant pas eu l’effet escompté. Face aux cris de la foule, le locataire de l’Élysée a en effet dû écourter cette rencontre. Apparemment, le peuple algérien ne voulait pas de lui. S’en est suivi des propos acerbes, avec une profusion d’insultes. « Va te faire fo*tre ! Ton pays nous a fait beaucoup de mal », « Il ne vient que pour le gaz », peut-on entendre.

Un artiste en remet une couche

Tout porte à croire qu’Emmanuel Macron garde un goût amer de sa visite en Algérie.  De retour sur le sol français, il s’est rendu avec la Première dame au Touquet Music Beach Festival. Là encore, le président de la République a essuyé des insultes. Sur scène, le chanteur franco-américain Marc Rebillet en a en effet remis une couche avant l’arrivée des deux invités. Les avis sont évidemment partagés à ce sujet. Les récents incidents montrent cependant qu’il ne fait pas l’unanimité en France et dans les autres pays.  

Signaler une erreur