Actualités

Deux femmes contaminées par le VIH après une séance de « Vampire Lift »


Elles ont contracté le VIH après un vampire lift

Censée rajeunir la peau et ralentir le vieillissement, la séance de Vampire Lift tourna au cauchemar pour ces deux jeunes femmes. Elles furent contaminées par le VIH, le virus du SIDA dans un spa du Nouveau-Mexique aux États-Unis. La méthode consiste à injecter au client son propre sang. Elle fut rendue célèbre par Kim Kardashian, l’une des premières personnes à l’avoir testé.

À lire aussi : Grâce à ce traitement, une deuxième personne atteinte du VIH est guérie !

Le spa n’a pas stérilisé ses équipements

Le principe est simple, prélever quelques gouttes de sang du client et les mettre dans une centrifugeuse pour en extraire les plaquettes riches en facteurs de croissance.

En attendant le résultat, la peau du visage subit un traitement spécial destiné à favoriser l’absorption. Elle est piquée par de petites aiguilles. Lorsque tout est prêt, le sang est réinjecté au niveau du visage pour renforcer sa tonicité. Même si l’efficacité du processus n’a pas encore été prouvée scientifiquement, le nombre des adeptes continue à augmenter.

Le cas de ces deux femmes souligne que la pratique est risquée. Ce genre d’opération requiert l’utilisation d’équipements stérilisés tels que les seringues et les aiguilles. Dans le cas contraire, ils deviennent un vecteur pour les pathologies se transmettant par voie sanguine comme les IST, le SIDA et  l’hépatite B.

Au lieu de profiter de la magie du Vampire Lift, ces deux clientes sont contaminées par le VIH.

Le centre fermé pour cause de non-respect des règles d’hygiène. 

Suite à cet incident, le ministère de la Santé du Nouveau-Mexique avait ordonné la fermeture de l’établissement pour non-respect des règles d’hygiène. La propriétaire du spa se défend. D’après sa version, elle a toujours utilisé des seringues jetables à chacune de ses opérations.

En attendant le dénouement de l’enquête, le gouvernement a également offert une série de dépistage gratuit à tous les clients qui ont subi ce traitement entre mai et septembre 2018. En effet, les deux jeunes femmes ont contracté ce virus pendant cette période.

Soyez prudent si vous aimez ce genre de pratique. Assurez-vous que tous les outils sont stérilisés. S’il vous plait, pour avertir vos proches, partagez cet article.

Signaler une erreur