Actualités

Belgique : la maman laisse sa fille de 8 ans avec un American Staff : c’est le drame


Ce dimanche 11 juillet, un terrible accident a eu lieu à Strepy-Bracquegnies, commune belge de La Louvière. Une fillette de 8 ans a perdu la vie après avoir été mordue par un chien de race American Staff. L'enfant était seule chez elle. Sa mère l'a retrouvée inanimée en rentrant à la maison.

À lire aussi : Partie coucher avec son patron, elle laisse sa fille de trois ans mourir de chaud dans sa voiture

Dimanche soir, de nombreuses personnes célébraient la victoire des Italiens à l’Euro 2021. Mais à Strepy-Bracquegnies, la soirée s’est soldée par un dramatique accident. Il était environ 23 heures lorsque les pompiers et les policiers sont intervenus dans une maison du centre de la commune.

La mère de l’enfant n’avait pas le droit de détenir des animaux

Sur place, ils ont retrouvé le corps d’une petite fille, sauvagement mordue par un chien de race American Staff. Conduite en état d’urgence à l’hôpital de La Louvière, elle n’a malheureusement pas survécu à ses morsures. Le chien, toujours agressif à l’arrivée des forces de l’ordre, a dû être abattu. Une enquête a été ouverte pour faire toute la lumière sur ce drame. Les autres chiens du couple ont été saisis.

la maison où l'enfant a été retrouvé
L’intérieur de la maison où la fillette a été retrouvée. Crédit : capture d’écran RTLInfo.be.

D’après certaines sources, la maman de la fillette s’était absentée du domicile familial pour célébrer la victoire de l’Italie à l’Euro 2021. Une information que le parquet de Mons n’a pas confirmée. L’American Staff mis en cause appartiendrait au compagnon de la mère de la victime. D’après RTL, cette dernière n’avait pas le droit de détenir des animaux.

Les riverains en colère

Les voisins de la famille font part de leur profonde tristesse, mais aussi de leur colère suite au drame. « Je n’arrive pas à m’en remettre », confie une riveraine. Une autre se dit « très choquée et surprise ». « On avait très peur du chien. Apparemment, il était dressé au combat, car il était agressif envers les animaux et les humains qui s’approchaient de la maison », confie une habitante du quartier à SudInfo. Cette même riveraine « savait qu’un jour, un drame allait survenir ». Elle n’imaginait toutefois pas qu’il serait « de cette ampleur-là ».

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur