Actu

Belgique : la date de la « chasse aux Sextoys » est connue, l’ouverture de la billetterie est pour bientôt

Cette chasse, très originale, se tient depuis 10 ans à Wépion, près de Namur. La date de l’édition 2020 vient d’être révélée par les organisateurs, qui annoncent également de nombreuses surprises.

Pour les 10 ans de l'événement, les organisateurs ont tout vu en double... Sauf le prix (Crédit: Soft Love)
2 Partages

C’est devenu une tradition depuis dix ans, à Wépion, en Belgique. En avril, la ville se voit envahie par de nombreuses femmes venues participer à la « chasse aux Sextoys ». En couple, entre amies ou en solitaires, déguisées ou pas, elles sont, effectivement, de plus en plus nombreuses à venir à la recherche de l’un des 800 bons donnant droit à des sextoys.

Crédit: Belga

Le nombre de participantes est doublé

En avril 2019, elles étaient plus de 4.800 à venir s’amuser, la bêche à la main. « Chaque année, la chasse a de plus en plus de succès, c’est du délire et nous en sommes évidemment très heureux », déclare Colombe Cuvelier, co-organisatrice de l’événement. « Il faut aussi rappeler que notre but est de promouvoir l’émancipation de la femme pour une bonne cause. »

L’événement espère bien rassembler quelques 10.000 personnes cette année. La totalité des entrées seront reversées à l’association Endométriose Belgique. Cette année, c’est le 19 avril que la chasse se tiendra. Elle s’annonce déjà comme une édition très spéciale pour fêter ses 10 ans. Et si la majorité des participantes sont Belges, on retrouve toutefois beaucoup d’étrangères, dont des Françaises. L’an dernier, elles étaient 250 à avoir traversé la frontière.

Les hommes peuvent également participer (Crédit: C.H.)

Des cadeaux exceptionnels

Pour pallier aux besoins des chercheuses, qui seront deux fois plus nombreuses, le double de sextoys sera caché dans les plaines de Wépion. L’un des lots dissimulés sera également exceptionnel, puisqu’il s’agira d’un cadeau d’une valeur de 1.000 euros.

La billetterie s’ouvrira dès le 10 février. Le prix de l’entrée reste inchangé, toujours à 4 €. Pour les organisateurs, cette grande fête du sextoys sert à défendre la liberté d’expression et la liberté sexuelle de la femme. Mais aussi à sensibiliser et à informer et à soutenir à la recherche. Tout autour de la zone de recherches, des stands de prévention sont installés.


Signaler une erreur

Publicité

Ailleurs sur le web