Actualités

Allocution d’Emmanuel Macron : que pourrait annoncer le président de la République ?


C’est certainement la question qui taraude l’esprit des Français. Doit-on craindre un nouveau confinement et/ou un retour du couvre-feu ? Emmanuel Macron va en effet s’exprimer, ce mardi soir à 20h, dans un contexte de reprise épidémique. Voilà une situation qui inquiète l’exécutif. Malgré tout, le chef de l’État ne se limitera pas seulement aux mesures sanitaires.

Actuellement, les chiffres de contamination sont encore loin des pics de l’hiver dernier, rapporte La Dépêche. Cela fait quatre mois que le locataire de l’Élysée ne s’est pas adressé aux Français à la télévision. Face à la hausse de la transmission du Covid-19 en Europe selon l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), Emmanuel Macron va donc annoncer des mesures sanitaires.

Quoi qu’il en soit, un nouveau confinement et/ou un possible retour du couvre-feu sont à écarter. Ce serait trop onéreux sur tous les plans, précise La Dépêche. D’ailleurs, selon les chiffres du gouvernement, le taux d’incidence est de 62 pour 100 000 habitants en France. Pour rappel, le seuil d’alerte se situe à 50. Néanmoins, 71 départements sur 101 dans l’Hexagone dépassent cette barre.

Outre la situation sanitaire préoccupante en France, le chef de l’État pourrait aussi évoquer la fin de son mandat, souligne Europe 1. De son côté, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal a précisé que le président de la République fera un point sur les réformes engagées ces derniers mois. Autrement dit, il sera également question de relance économique.

À lire aussi : Emmanuel Macron insulte les journalistes de BFMTV : « regarde-moi ces... »

Quelles sont les mesures sanitaires envisagées par le gouvernement ?

Quelques heures après le conseil de défense, Emmanuel Macron va s’adresser aux Français ce mardi 9 novembre 2021, à partir de 20h depuis le palais de l’Élysée. Selon Franceinfo, le président de la République pourrait « appeler à la vigilance et à la responsabilité ». Il s’agit ainsi d’un discours rassurant pour éviter la panique.

Face à la reprise épidémique du Covid-19, il est fort probable que le chef de l’État réitère le maintien des gestes barrières. Un renforcement serait aussi envisageable. Le port de masque à l’intérieur, et ce, malgré le pass sanitaire, pourrait être à l’ordre du jour, surtout dans les départements à risque.

Le gouvernement pourrait également se pencher davantage sur les cas des non-vaccinés. D’après les dernières données de l’Assurance maladie, les récalcitrants représentent 7 malades sur 10 en réanimation. Emmanuel Macron pourrait ainsi évoquer « l’immunité collective » pour convaincre les réfractaires.

Parmi les non-vaccinés, on retrouve les personnes de plus de 65 ans et les plus susceptibles de contracter des formes graves. D’après les données du ministère de la Santé, seuls 3,4 millions de ces individus à haut risque de contamination ont bénéficié de la « dose de rappel », soit environ 45% sur 7,7 millions de Français. En ce sens, le sujet de « la troisième dose » sera probablement abordé lors de cette allocution.

Toujours dans le même registre, le pass sanitaire pourrait être lié avec cette dose de rappel. Dans un premier temps, cette mesure ne concernerait que la population « à risque » avant de s’étendre à tous les Français en âge de se faire vacciner.

La relance économique

Outre les maux de l’hôpital, le chef de l’État pourrait aussi évoquer plusieurs thèmes sur le plan économique. Il sera question des réformes conduites dans le pays selon Gabriel Attal. Le président de la République va probablement annoncer ce qu’il souhaite entreprendre en matière de retraites.

Selon les informations relayées par BFMTV, Emmanuel Macron pourrait cependant remettre à plus tard la réforme des retraites compte tenu de la situation sanitaire actuelle. Malgré tout, il va insister sur ce point et la nécessité de le faire.

Mis à part le « Contrat Engagement Jeune » et le plan France 2030, le thème du travail sera également au cœur du discours du locataire de l’Élysée.

Pourquoi Emmanuel Macron a-t-il choisi de s’exprimer le 9 novembre ?

Selon une source au sein de l’exécutif, le chef de l’État n’a pas choisi cette date par hasard. En effet, cette allocution cacherait une stratégie en rapport à la présidentielle 2022. Ce discours pèsera dans la balance en termes d’audiences afin de freiner la lancée de la droite après le premier débat de la primaire des Républicains, explique Europe 1. Comme quoi Emmanuel Macron serait en route pour un deuxième mandat.

Pour ne rien manquer de nos actualités, abonnez-vous à notre newsletter !

Signaler une erreur